Avis de tempête!

7072009

Pin

Lorsque l’institut allemand de météorologie donne le nom de Klaus à la tempête en formation, le sort de nos forêts d’Aquitaines est déjà scellé.
Cet épisode de vent violent est en effet considéré comme l’événement climatique le plus destructeur depuis le choc de l’hiver 1999.
Naissance en Atlantique nord.
Des rafales de 198km/h relevées en Gallice, une vagues de 13,5m observée à St Sébastien, le souffle se rapproche.
La tempête frappe les côtes Aquitaines dans la nuit du 23 au 24 janvier.
Initialement placés en alerte orange, les départements de la Gironde et du Lot et Garonne rejoignent ceux des Pyrénées Atlantique, Landes, Haute Garonne, Hautes Pyrénées et Gers dans la zone rouge.
136km/h à Biarritz, 141km/h à Mont de Marsan, 161km/h à Bordeaux-Mérignac,172 km/h à Biscarosse, le vent lunatique balaye la nuit avec une force irrégulière mais incessante.
Le soleil se lève le 24 janvier et découvre les cicatrices d’une nuit de lutte avec les éléments. Des paysages urbains et forestiers se dévoilent et renvoient aux images plus exotiques, mais non moins inquiétantes, de nos journaux télévisés. Celles de populations sur lesquelles le sort s’acharne, prises en grippe de l’autre côté du globe par des vagues et des vents improbables.

Environ 40 millions de m3 d’arbres abattus contre 32 en 1999, la forêt des Landes réouvre une plaie à peine guérie. Klaus a réalisé la performance, sans la manière, d’abîmer l’équivalent de 4 années de récolte.

 

Joackim di Dio

 

 

 

 







Mosaïque |
Les Roses de l'Unité contre... |
Réagir ou disparaître |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Madine France
| Relocalisation du collège J...
| tout sur le cheval